About

WALKING

IN HER

MOCCASINS

An experiential violence prevention resource for Indigenous men and boys.

Marcher

dans ses

mocassins

Une ressource expérientielle de prévention de la violence pour les hommes et les garçons autochtones

ABOUT THE PROJECT

The Congress of Aboriginal Peoples and White Ribbon began collaborating in January 2016 to implement a multi-year initiative to engage Indigenous men and boys, to enhance their capacity to both respond and prevent violence against Indigenous women and girls. The project is rooted in the rights of Indigenous women and girls to live free from all forms of violence, and encourages Indigenous men and boys to play positive and culturally relevant roles to promote gender equality. The Congress of Aboriginal Peoples and White Ribbon acknowledge the impact of colonialism on Indigenous communities, and through this Bundle offer healing-based exercises, specific to Indigenous communities, which can be adapted as needed. While the Bundle is geared towards the engagement with Indigenous communities, it is hoped this resource can also enhance non-Indigenous women, girls, men and boys’ awareness and understanding of the diversity and beauty of Indigenous cultures and healing practices.

Renseignements sur le projet

Le Congrès des peuples autochtones et le Ruban blanc ont amorcé leur collaboration en janvier 2016 afin de mettre en œuvre un projet pluriannuel qui mobiliserait les hommes et les garçons autochtones, en vue de renforcer leur capacité d’intervenir et de prévenir la violence (en parole ou en acte qui fait tort à soi-même ou aux autres) contre les femmes et filles autochtones. Le projet prend sa source dans les droits des femmes et des filles autochtones de vivre sans aucune forme de violence, et incite les hommes et les garçons autochtones à jouer un rôle positif et culturellement pertinent afin de promouvoir l’égalité entre les sexes. Le Congrès des peuples autochtones et le Ruban blanc font état de l’incidence du colonialisme sur les collectivités autochtones et, grâce à la présente trousse, proposent aux collectivités autochtones des exercices particuliers axés sur la guérison qui peuvent être adaptés au besoin. Bien que la trousse soit destinée à mobiliser les collectivités autochtones, on espère que cette ressource raffinera aussi la sensibilisation et la compréhension des femmes, des filles, des hommes et des garçons non autochtones quant à la diversité et à la beauté des cultures et des pratiques de guérison des Autochtones.

 

The Congress of Aboriginal Peoples is one of five National Aboriginal Representative Organizations recognized by the Government of Canada. Founded in 1971 as the Native Council of Canada, the organization was originally established to represent the interests of Métis and non-status Indians. Reorganized and renamed in 1993, the Congress of Aboriginal Peoples has extended its constituency to include all off-reserve status and non-status Indians, Métis and Southern Inuit Aboriginal Peoples, and serves as the national voice for its provincial and territorial affiliate organizations. The Congress of Aboriginal Peoples also holds consultative status with the United Nations Economic and Social Council (ECOSOC), which facilitates its participation on international issues of importance to Indigenous Peoples.

White Ribbon is the world’s largest movement of men and boys working to end violence against women and girls, promote gender equity, healthy relationships and a new vision of masculinity. White Ribbon is guided by a vision of masculinity that embodies the best qualities of being human, and believes that men are part of the solution and part of a future that is safe and equitable for women and girls. White Ribbon’s values include: consent, equality, equity, respect, listening, and accountability. White Ribbon works from an intersectional feminist approach, partnering with a wide diversity of women's organizations and networks, instrumental to the development of White Ribbon’s strength based prevention approaches. While White Ribbon believes all violence is wrong, and acknowledges men and boys do experience violence, the organization distances and differentiates itself fully from men’s rights organizations.

Le Congrès des peuples autochtones est l’un des cinq organismes autochtones nationaux reconnus par le gouvernement du Canada. Fondé en 1971 sous le nom de Conseil national des Autochtones du Canada, l’organisme a été créé à l’origine pour défendre les intérêts des Métis et des Indiens non inscrits. Réorganisé et renommé en 1993, le Congrès des peuples autochtones a élargi son appartenance afin d’inclure tous les Indiens inscrits hors réserve et les Indiens non inscrits, les Métis et les Inuits du Sud et il agit comme porte-parole national de ses organismes affiliés provinciaux et territoriaux. Le Congrès des peuples autochtones a aussi un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), lequel favorise sa participation aux enjeux internationaux d’importance pour les Autochtones.

Le Ruban blanc est le plus vaste mouvement international d’hommes et de garçons qui s’efforce de mettre un terme à la violence contre les femmes et les filles, de promouvoir l’égalité entre les sexes, d’assainir les relations et de proposer une nouvelle vision de la masculinité. Le Ruban blanc est orienté par une vision de la masculinité qui englobe les meilleures qualités d’un être humain, et croit que les hommes font partie de la solution et partie d’un avenir qui est sûr et équitable pour les femmes et les filles. Les valeurs du Ruban blanc comprennent : le consentement, l’égalité, l’équité, le respect, l’écoute et la responsabilisation. Le Ruban blanc adopte une démarche féministe intersectionnelle, en créant des partenariats avec un large éventail d’organismes et de réseaux de femmes essentiels au développement des démarches de prévention axées sur les forces du Ruban blanc. Bien que le Ruban blanc juge que la violence est mauvaise, et reconnaisse que des hommes et des garçons subissent aussi des violences, l’organisme se distance et se distingue lui-même entièrement des organismes des droits de la personne. Le Ruban blanc encourage les hommes et les garçons à prêter le serment en ligne de ne jamais commettre, tolérer ou garder le silence au sujet de la violence contre les femmes.

PROJECT OBJECTIVES

  • Inspire Indigenous men and boys to get involved in ending violence toward Indigenous women and girls and encourage their social group to become involved;
  • Provide education, skills and tools to Indigenous men and boys to address issues of violence against Indigenous women and girls;
  • Support service providers and community organizations in their practice of engaging Indigenous men and boys to prevent violence against Indigenous women and girls;
  • Encourage Indigenous men and boys to support their women and girl counterparts and support efforts by Indigenous men and boys who choose to be non-violent;
  • Develop culturally relevant teachings to our constituents and be cognizant of the diversity within Indigenous communities;
  • Re-establish traditional relationships with Indigenous women and men and understanding our teachings have never tolerated violence towards Indigenous women and girls.

Objectifs du projet

  • Inciter les hommes et les garçons autochtones à s’engager à mettre fin à la violence contre les femmes et les filles autochtones, et inviter leur groupe social à se mobiliser.
  • Offrir des études, des compétences et des outils aux hommes et aux garçons autochtones qui les aideront à contrer la violence contre les femmes et les filles autochtones.
  • Appuyer les fournisseurs de services et les organismes communautaires dans leur exercice de mobilisation des hommes et des garçons autochtones afin d’empêcher la violence contre les femmes et les filles autochtones.
  • Inciter les hommes et les garçons autochtones à appuyer leurs pairs (femmes et filles) et les efforts des hommes et des garçons autochtones qui choisissent d’être non violents ;
  • Élaborer des enseignements pertinents à la culture avec nos commettants et se tenir au fait de la diversité des collectivités autochtones ;
  • Rétablir les relations traditionnelles entre les femmes et les hommes autochtones et rappelez-vous que les enseignements autochtones n’ont jamais toléré la violence contre les femmes et les filles autochtones.

BUNDLE OBJECTIVES

•  To inspire Indigenous men and boys to build healthy relationships;

•  To provide ways Indigenous men and boys can prevent violence against Indigenous women and girls;

•  To encourage Indigenous men and boys to support the rights of Indigenous women and girls to safety and security;

•  To respect and celebrate the diversity of Indigenous cultures;

•  To re-establish traditional relationships, based on respect and equality, between Indigenous women and men.

Ces cinq objectifs sont les suivants:

  • inciter les hommes et les garçons autochtones à établir des relations saines ; 
  • fournir des moyens aux hommes et aux garçons autochtones d’empêcher la violence contre les femmes et les filles autochtones ;
  • inciter les hommes et les garçons autochtones à appuyer les droits des femmes et des filles autochtones à la sûreté et à la sécurité ;
  • especter et célébrer la diversité des cultures autochtones ;
  • rétablir les relations traditionnelles, axées sur le respect et l’égalité entre les femmes et les hommes autochtones.